SolutionsMédicales.fr
Le portail au service des professionels de santé

Rédiger un bon CV santé

    Rédiger un bon CV, ce n’est déjà pas toujours facile. Mais dans le monde de la santé, c’est une tache qui s’avère parfois encore plus compliquée : d’une part parce que les professionnels de santé ne sont pas (ou peu) formés à la rédaction de CV, et d’autre part parce que les métiers de la santé, profondément basés sur l’humain, ont des spécificités qu’il n’est pas toujours facile de prendre en compte dans le CV. Celui-ci pourra être complété par une lettre de motivation, présentant un peu plus en détail vos qualités personnelles et professionnelles et votre motivation pour le poste visé.

    Les règles de base du Curriculum-Vitae :

    Votre curriculum-vitae, ou CV, est un résumé de votre parcours scolaire, universitaire et professionnel. Il doit être clair, facile à lire et exempt de toute faute d’orthographe ;
    Il doit tenir le plus souvent en 1 page, au pire en 2 pages, mais ne doit jamais excéder cette longueur.
    La mise en page doit être sobre, sur fond blanc. N’utilisez pas d’artifices proposés par votre logiciel pour « égayer » vos présentations (Word Art, papier-peint, pictogrammes…)
    Chaque rubrique est présentée en ordre  anti-chronologique (du plus récent au plus ancien), afin de permettre au recruteur de voir l’essentiel.
     

    Le CV inclut forcément les rubriques suivantes, dans cet ordre :

    • Etat civil complet et coordonnées :
      • Nom, prénom, date de naissance, nationalité, email, adresse et téléphone
      • Notifier le permis B si votre fonction le requiert (IDE à en SIAD par exemple)
    • Poste recherché
    • Expériences professionnelles (incluant ou non les stages selon la richesse de votre parcours) :
      • Date de début, date de fin, établissement ou type d’activité, description brève du poste occupé
    • Diplômes et formations
    • Autres compétences
      • Langues
      • Informatiques
      • Autre
    • Centres d’intérêts (sports, loisirs, vie associative…)
    Les expériences sans aucun rapport avec le domaine professionnel visé n’ont pas lieu d’être mentionnées, mais attention, il ne doit pas non plus y avoir de « trou » dans la chronologie de vos expériences, cela susciterait la suspicion de l’employeur.

    Les périodes de non-emploi (congé parental, suivi de conjoint à l’étranger..) doivent être explicites.
    La photo n’a aucun caractère obligatoire, mais doit être récente, sobre et « professionnelle » (éviter la photo de vacances par exemple…)
    Pensez à enregistrer votre CV médical ou paramédical sous un format compatible avec le plus de logiciels récents. Vous pouvez le rédiger sous Word ou power point par exemple, mais pensez à l’enregistrer dans une version compatible avec les versions précédentes ou en version « Open Text ». Vous pouvez également le convertir au format pdf une fois qu’il est finalisé et bien abouti.
     
     

    Les spécificités du CV médical ou paramédical

    Dans la rubrique « Diplômes et formations », vous penserez évidemment à préciser les diplômes d’états (DE) obtenus, ainsi

     que le lieu de la formation (Ecole ou Université, ville, pays si besoin), mais n’oubliez pas également de préciser les formations complémentaires et formations continues suivies : DU, Capacités, thèses, toujours en précisant la date, l’établissement, le sujet.
    Il y aura peut-être lieu de rajouter certaines informations, qui donneront alors lieux à 2 nouvelles rubriques, comme :

     

    • Les travaux de recherches auxquels vous avez participés : sujet, date, résultats

    • Les publications dont vous êtes à l’origine ou dont vos travaux ont fait l’objet : date et nature de la publication

     
    Votre CV peut alterner les phases de travail libéral et salarié : cela doit être clairement mentionné, toujours par ordre anti-chronologique afin que cela reste lisible pour le recruteur, qui n’aura que quelques minutes pour prendre connaissance de votre parcours.
    Enfin, pour les personnes diplômées d’un pays étranger, n’oubliez pas de spécifier si vous êtes déjà inscrit au Conseil de l’Ordre, ou si vous avez un agrément d’exercice en France, ou si votre dossier est en cours.
    Uns fois votre CV bien relu, vous pouvez l’envoyer par courrier ou par mail à un contact ciblé, ou le poster sur une cv-thèque (comme par exemple sur Solutions Medicales) pour le mettre à disposition du plus grand nombre de recruteurs santé.
     


    Article mis à jour le : mercredi 16 mai 2012

    Ces articles sont à vocation pédagogique et informative et n'ont pas de valeur légale ou réglementaire. Malgré toute l'attention portée à leur rédaction et la relecture par un collège de professionnels expérimentés, Solutions Medicales décline toute responsabilité en cas d'inexactitude ou de lacune que ces textes pourraient comporter.